Logement social : de nombreuses rénovations importantes entamées

11/03/2020

Les 16 sociétés immobilières de service public (SISP) de la Région bruxelloise, soutenues par la SLRB, ont intensifié leurs efforts de rénovation de leur patrimoine. L’objectif ? Lutter contre la vacance locative, remettre les logements vétustes aux normes actuelles en termes d’énergie et de sécurité et offrir une meilleure qualité de vie aux locataires sociaux.
 
Quelques chiffres pour illustrer les efforts entamés par le secteur du logement social :

  • 87 projets de rénovation sont en chantier pour 227 millions d’euros ;
  • 94 projets sont en étude par des bureaux spécialisés (qui démarreront prochainement) pour 335 millions d’euros ;
  • 45 projets pour 171 millions d’euros sont en phase de désignation des bureaux d’étude.

240 projets de rénovation sont en bonne voie, tandis que les chiffres d’appels d'offres augmentent d'année en année et que la SLRB travaille ensemble avec le secteur du logement social afin que ce patrimoine soit rénové. Ces chiffres historiques sont possibles grâce à l’augmentation des budgets attribués par le gouvernement et par la professionnalisation toujours plus poussée des 16 SISP.

Plusieurs de ces SISP ont entamé de nouvelles rénovations majeures de leur patrimoine au cours des derniers mois via les plans quadriennaux d'investissement de la SLRB. Deux projets sont d'ailleurs lauréats de be.exemplary, un appel à projets pour stimuler et récompenser les projets de construction et de rénovation exemplaires en termes de développement urbain durable.

Pour la Secrétaire d’État au Logement, Nawal Ben Hamou : « L’empreinte écologique et énergétique du logement public doit être exemplaire tout comme le confort des locataires de logements sociaux. Grâce aux moyens supplémentaires dégagés par le gouvernement bruxellois, la SLRB peut aujourd’hui donner un coup d’accélérateur à la rénovation de son patrimoine. Des rénovations qui permettront non seulement aux locataires de réduire leur facture énergétique mais aussi aux Sociétés de logements sociaux d’augmenter et d’adapter leur offre de logements publics pour mieux répondre aux besoins bruxellois. »

 

Quelques exemples de projets de rénovation majeurs

 

Molenbeek: la tour Brunfaut

Les travaux de rénovation pour le projet Brunfaut, construit en 1968 à Molenbeek, concernent le désamiantage et la réhabilitation lourde de la tour ainsi que la rénovation des abords. Le Logement Molenbeekois est le maitre d'ouvrage, tandis que A229/Dethier Architecture en est l'architecte et In Advance, l'entrepreneur. Après les travaux, 98 logements passifs seront disponibles pour accueillir de nouveaux locataires. On compte 47 appartements de deux chambres ou moins, 39 de trois chambres ou plus et le reste en studios. En termes d'économie énergétique, les estimations annoncent un gain d'énergie de 90% avec une consommation après travaux à 54 kWH/m²/an. Les travaux ont commencé en novembre 2019. Ce projet se situe dans un quartier en pleine mutation et permettra de lui donner un nouvel élan. Ce projet a reçu le prix be.exemplary parce qu'il "offre une réponse urbaine complète et qualitative : densification, rétablissement de la tour comme signal urbain ou requalification des espaces publics. Le concept architectural se distingue par la qualité des logements, la diversité des typologies et l'organisation des espaces communautaires."
 

Laeken: la tour Cité Modèle 2

Le projet Cité Modèle 2 s’inscrit dans la rénovation globale de la Cité et dans la densification du site par les différentes constructions en cours. Le projet, partie de l’ambitieux projet de rénovation complète du site de la Cité Modèle, est le premier immeuble emblématique, construit en 1963 à Laeken, sur la place Haute. La réhabilitation intégrale de ce bâtiment permettra également le désamiantage de l’immeuble. Après les travaux qui ont débuté en octobre 201996 logements, comprenant 64 studios et 32 appartements 3 chambres, seront disponibles aux locataires. En ce qui concerne la dépense énergétique, les estimations annoncent un gain d'énergie de 73% avec une consommation après travaux à 65,94 kWH/m²/an. Le Foyer Laekenois est en charge du projet, épaulé par De Waele comme entrepreneur et B2AI, A33, TV architectenbureau comme architectes. 
 

Forest: Nouvelle Cité

La Nouvelle Cité, aussi appelée "Blocs jaunes", est en pleine mutation: 251 logements (71 en phase 1 et 180 en phase 2) y sont rénovés. Une pose de première pierre a eu lieu pour la première phase début décembre 2019. Les équipes de Low architecten, de TPF engineering et de Louis De Waele, tous acteurs sur ce projet, étaient présents pour célébrer le début de la première phase d’un projet situé dans un quartier en plein mouvement.
 

Forest: Kersbeek

Construite en 1925 à Forest, la cité-jardin Kersbeek, située dans le même quartier que Nouvelle Cité, nécessitait également un rafraichissement, c'est pourquoi Le Foyer du Sud est en charge de la rénovation lourde de 11 maisons unifamiliales de 4 chambres et plus. La SISP sera accompagnée de l'équipe d'architectes &sens Architectes et Malice comme entrepreneur pour s'occuper des travaux qui ont également débutés en octobre 2019. Le projet Kersbeek s’inscrit dans la rénovation globale de la cité-jardin Kersbeek, entrée dans la dernière phase. Ce projet, lauréat de be.exemplary, "répond à la préoccupation régionale de création et de maintien de logements pour grandes familles".
 

Schaerbeek : quartier Helmet

Le Foyer Schaerbeekois mène un grand projet de rénovation dans le quartier Helmet. Quatre immeubles sont terminés (28 logements) et 7 autres sont en travaux. A terme, 37 immeubles seront renovés dans ce quartier avant 2023, pour un total de 230 logements.
 

Anderlecht : Bon Air

Le Foyer Anderlechtois a relancé le chantier de rénovation de 17 maisons de la cité-jardin du Bon Air à Anderlecht au 8 novembre 2019. Ce chantier constitue le deuxième lot du programme de rénovation complète de 86 maisons des cités-jardins du Bon Air et de La Roue. Ce chantier, exécuté par Thomas & Piron Rénovation, permettra un embellissement global de la cité.
 

Woluwe-Saint-Pierre : La Cité de l'Amitié

La Société Immobilière de Service Public, En Bord de Soignes (EBDS), a mandaté l’entreprise de construction BPC qui lancera, au cours de ce premier trimestre, la première des trois phases de travaux d’isolation et de ventilation de la Cité de l’Amitié à Woluwe-Saint-Pierre. Le site compte 324 logements sociaux dont 56 réservés aux personnes à mobilité réduite. Cette première phase de chantier de 4 290 500 €, cofinancé par la Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale (SLRB), devrait s’achever à l’hiver 2021. Ses objectifs? Offrir aux habitants confort de vie et réduction de charges tout en répondant d’ores et déjà au Plan Énergie Climat 2030 du gouvernement bruxellois.

Personne de contact: