Accueil / La SLRB / Nos missions / Rénovation du parc immobilier social / L’axe énergétique

L’axe énergétique

Certification énergétique

 

Depuis novembre 2011, la SLRB à mis à la disposition des SISP une équipe de six certificateurs afin de résoudre leur obligation de disposer d’un certificat PEB pour chaque nouvelle mise en location. Le nombre certificats émis à cette date dépasse maintenant le cap des 6.000 certificats, soit plus de 1.500 certificats par an.

Ces certificateurs ont depuis peu reçu l’agrément leur permettant de certifier des bâtiments publics et ils peuvent donc aussi assurer la certification annuelle des locaux et bureaux utilisés par les SISP.

PLAGE 2016-2020

 

Le Plan Local d’Action pour la Gestion Énergétique (PLAGE) est une méthode qui a pour objectif de réaliser d’importantes économies d’énergie sans investissement conséquent. Son principe est d’instaurer une nouvelle « culture de l’énergie » en mobilisant tous les acteurs.

Un PLAGE permet d’adopter une gestion proactive de la consommation énergétique des bâtiments en disposant d’un plan d’actions à mettre en œuvre, à court terme et moindre coût, pour un retour sur investissements de moins de cinq ans. Il facilite aussi la planification des investissements à moyen et à long terme, dans une perspective de gestion durable des bâtiments.

En 2012, un projet de PLAGE volontaire, coordonné par Bruxelles Environnement, a été lancé dans onze SISP qui ont pu bénéficier de subsides régressifs pour financer l’engagement de responsables énergie.

Grâce à des actions simples et peu coûteuses, ces sociétés ont réalisé un gain d’environ 15% sur leur consommation moyenne annuelle en combustible.

Afin d’anticiper la nouvelle obligation PLAGE, la SLRB a décider de mettre en place un nouveau programme PLAGE volontaire au sein des SISP,  les objectifs étant  de réduire les consommations des bâtiments les plus énergivores et d’inciter chaque SISP à avoir un responsable énergie à demeure pour fin 2017.

Tout comme dans le premier programme PLAGE soutenu par Bruxelles Environnement, l’aide régionale sera à la fois financière et technique :

-  subside afin financer en partie le salaire d'un responsable énergie ;

-  subside afin de couvrir les frais d'équipements de travail et/ou de formations ;

-  accompagnement individuel par un bureau d’experts externes ;

-  mise en place de réunions collectives et d'un réseau de collaboration entre responsables énergie ;

-  mise en place d'un comité d'accompagnement ;

-  accès à des cycles de formations, au service facilitateur de BE, à des cahiers des charges-type.

Actions sur le document